Les hommes célèbres

  • Foulques DE VILLARET :
    Originaire d'Allenc, il participa à la deuxième Croisade de Saint-Louis. Grand Maître des chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem, il fit la conquête de l'île des Rhodes en 1309 et y établit son ordre.
     



 

  • Almoïs DE CHATEAUNEUF :
    Originaire de l'actuelle localité de Châteauneuf de Randon, cette trobairitz appartenait à la célèbre famille seigneuriale du même nom. Elle composait des poèmes lyriques entre 1180 et 1220 environ, et témoigne ainsi du raffinement de la société Gévaudanaise.

     

  • Guy DE CHAULHAC :

Médecin de l'Université de Montpellier au XIVème s., spécialisé en chirurgie, il devint le premier médecin du pape Urbain V. On lui doit une "somme" qui réunit toutes les connaissances médicales et chirurgicales de son temps.

 

  • Guillaume DE GRIMOARD (URBAIN V)  : 1309-1370. Né à Grizac, il choisit l'ordre des Bénédictins et connaît une rapide et prestigieuse carrière. Devenu pape en 1362 sous le nom d'Urbain V, il tenta de ramener la papauté d'Avignon à Rome. Il a beaucoup œuvré pour son diocèse d'origine : construction de la cathédrale de Mende, fondation de nombreux établissements religieux.
     
  • Pierre SEGUIER dit Esprit SEGUIER  :
    1657-1702. Originaire de la paroisse de Cassagnas, il fut au cours de la Guerre des Camisards l'un des grands inspirés du mouvement prophétique. Il participa activement à l'insurrection qui précéda le meurtre de l'Abbé du Chayla. Arrêté, il fut brûlé vif au Pont-de-Montvert
     
  • Joseph-François RIVIERE :
    1745-1824. Lieutenant au bailliage de Gévaudan, on lui doit la création du département de la Lozère dont le territoire faillit être découpé entre les départements voisins.

     
  • Jean-Antoine CHAPTAL :
    1756-1832. Né à Nojaret, près de Badaroux. Élève à Mende des doctrinaires, il étudia la médecine à Montpellier et se passionna pour la physiologie et la chimie expérimentale. Il est célèbre pour son traité sur la "chaptalisation". Nommé au Conseil d'Etat par Bonaparte, il fut à l'origine de la loi du 28 pluviôse an VIII, qui mis en place le corps préfectoral. En savoir plus



     
  • Amiral BLANQUET DU CHAYLA :
    1759-1826. Né à Marvejols, commandant en second de la flotte lors de la campagne d'Egypte, il fut blessé à Aboukir en 1798.


  • Odilon BARROT :
    1791-1873. Né à Villefort. Avocat et homme politique, il contribua en 1830 à l'instauration de la monarchie constitutionnelle. Promoteur de la campagne des banquets, il ne put empêcher la proclamation de la seconde République.



     
  • Pierre BRIOUDE dit Pierrounet :

1832-1907. Placé dans une ferme de l'Aubrac, ce paysan soignait les animaux victimes d'accidents. Puis il mis en pratique ses dons au service des hommes victimes de luxations et fractures. Pour recevoir ses clients, trois hôtels se construisirent à Nasbinals entre 1880 et 1907.
 

  • Pierre Victor GALTIER :
    1846- 1908. Ce vétérinaire langonais est le premier à avoir développé un vaccin contre la rage (pour des animaux de laboratoire) avec des résultats expérimentaux probants, avant Louis Pasteur qui prit connaissance de ses travaux.

 

  • Colonel Marceau CRESPIN :
    1915-1988. Né à Chirac, il choisit une carrière militaire. Prisonnier de guerre en 1940, il parvient à s'évader pour rejoindre l'Armée d'Afrique du Nord. Il se distingue sur plusieurs théâtres d'opérations avant de devenir capitaine en 1939. Spécialiste de l'aviation légère, mais aussi grand connaisseur des spécialités sportives, il devint Délégué Général à la préparation olympique en 1961. La France lui doit de nombreux titres olympiques. Il exerça en Lozère ses mandats électifs : maire, conseiller général, Président du Conseil départemental.


     
  • Général d'AURELLES DE PALADINES :
    1804-1877. Né au Malzieu-Ville, il servit en Algérie de 1841 à 1848. Il se distingua en Orient à la bataille de l'Alma (1854). Placé dans le cadre de réserve en 1870, il est rappelé par Gambetta au mois de septembre pour se voir confier le commandement de l'armée de la Loire. Il bat les Prussiens à Coulmiers, une victoire sans lendemain.


     
  • Théophile ROUSSEL :
    1816-1903. Fils de médecin, médecin lui-même. Il fut élu député, puis sénateur, et devint Président du Conseil départemental en 1881. Il fut à l'origine des lois contre l'ivresse publique, pour la protection des aliénés, la protection de l'enfance et l'assistance médicale gratuite.


     
  • Léon BOYER :
    1851-1886. Originaire de Florac, polytechnicien, il participa à la construction de la voie ferrée du Monastier à Marvejols et aux études de la ligne Marvejols à Neussargues. Il fit adopter l'idée de franchir la Truyère par un viaduc métallique construit par Eiffel de 1882 à 1885. Il occupa le poste de directeur général des travaux du Canal de Panama.
     
  • Edouard-Alfred MARTEL :
    1859-1938. Passionné d'explorations et d'alpinisme, il fut le fondateur de la spéléologie moderne. On lui doit l'exploration de nombreuses grottes lozériennes : Aven Armand, grotte de Dargilan… et la publication d'ouvrages sur les Cévennes, les Causses qui contribuèrent à la naissance du tourisme.


     
  • Henri BOURRILLON :
    1891-1945. Avocat mendois, il fut élu maire de Mende en 1929.
    Destitué en 1941, il participa à la création des mouvements locaux de résistance.
    Arrêté par les allemands en 1944, il mourut en déportation un an plus tard.