Le Domaine des Boissets

En bordure du Causse de Sauveterre, un site magnifique surplombe les gorges du Tarn. C’est là que se trouve le domaine départemental des Boissets, sur la commune de Sainte-Enimie, à 975 m d’altitude.

C’est un hameau représentatif de l’architecture rurale caussenarde (voûtes, toits de lauze calcaires...), entouré de 300 hectares de landes et de forêts.  Restaurés et mis en valeur par le Conseil départemental de la Lozère, les Boissets sont devenus aujourd’hui un lieu d’exception.

Un peu d'histoire

On sait, grâce à la carte de CASSINI, que le hameau des Boissets existait déjà au XVIIIe siècle. mais l’encadrement de plusieurs fenêtres laisse imaginer que certains bâtiments ont été construits dès le XVe siècle.

Sur le causse, l’habitat est dispersé en fermes et en hameaux isolés. Le hameau des Boissets s’est implanté en bordure d’un chemin très fréquenté, qui descend du causse vers Sainte-Enimie et le Tarn.


Le hameau des Boissets est composé de six bâtiments : maison d’habitation, granges, bergeries, lieux de stockage du grain, four à pain.
Au centre du hameau, la belle maison d’habitation principale comprend trois niveaux, comme toutes les fermes caussenardes.


 

Un territoire classé...  


Les Causses et les Cévennes ont été inscrits ie 28 juin 2011, sur la liste, prestigieuse, du patrimoine de l’UNESCO, en tant qu’exemple de « paysage culturel de l’agropastoralisme méditerranéen ». Ils présentent dans un cadre naturel grandiose, une grande diversité de paysages modelés depuis des millénaires par la nature et l’homme.

Les Causses et les Cévennes ont été qualifiés par l’UNESCO de
« paysage évolutif et vivant » car l’activité agropastorale, attestée sur ce territoire depuis le Néolithique, est encore aujourd’hui une activité économique importante qui façonne le paysage.
Depuis toujours la fabrication de fromages (Roquefort,Pélardon, Bleu des causses, etc), la transhumance et la culture des céréales se perpétuent.

Bon à savoir :  autrefois, pour aller d’un causse à l’autre, il fallait traverser les gorges. La route qui longe le Tarn n’a été créée qu’en 1908 pour les premiers touristes !



... entre landes et forêt


Les Boissets sont composés aujourd’hui de 311 hectares dont, notamment :
- 136 hectares de landes et parcours,
-  131 hectares boisés en pins noirs d’Autriche,
-  18 hectares de terres labourables.

Le hameau a cessé d’être entièrement habité dans les années 50.
La ferme et les terres ont été léguées par la famille Malafosse au Département de la Lozère et à trois hôpitaux locaux en 1970. Seule, la maison principale a continué à servir jusqu’en 1975. Les terres sont aujourd’hui exploitées par un agriculteur de Champerboux.  La forêt départementale des Boissets a  été plantée en 1964 grâce au Fonds Forestier National, créé après la seconde guerre mondiale pour aider au développement de la production française de bois. Sa gestion est confiée à l’Office National des Forêts.
 

 

LE SAVIEZ-VOUS ?
Le climat des causses n’est pas sec, contrairement aux apparences, car il pleut sur les causses autant que partout en France. Si la terre peut paraître aride, surtout l’été, c’est parce que l’eau de pluie ne reste pas sur le causse.

 

 

À télécharger

Infos pratiques

Le domaine des Boissets est ouvert du 7 juillet au 27 août 2016 :
› le lundi : 14h - 18h
› du mardi au vendredi : 12h - 18h
› le samedi : 11h - 18h

Les Animations 2016

› Démonstration sur la fabrication et la cuisson du pain dans le four traditionnel - Renseignements : www.lefournildesboissets.fr

› Du 7 juillet au 12 août  : exposition photographique proposée par l’Entente Causses et Cévennes «Le Paysage dans l’Objectif».
L’une des missions de l’Entente Interdépartementale des Causses & Cévennes est de promouvoir le territoire inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO au titre de paysage culturel vivant de l’agropastoralisme méditerranéen. Cette exposition propose de nombreuses photographies inédites, mais aussi des analyses de paysage telle que celle du Causse Méjean près de Cros-Garnon. Le visiteur pourra s’enrichir des croquis et des explications qui les accompagnent...

› Du 12 août au 27 août : exposition «Passion agriculture»
Caroline Gaillard, chef d’agence au journal Midi Libre à Mende présente des photographies qui retracent ses rencontres avec le monde agricole au cours de ses reportages pour le quotidien régional. Derrière chaque image se cache l’histoire d’hommes et de femmes passionnés par leur métier et leurs terres.

› Du 16 août au 27 août : exposition photographique proposée par les Maisons  paysannes de France «Bâti rural et paysages en France».  
Cette exposition participative propose une sélection des meilleurs clichés reçus dans le cadre d’un concours organisé en 2014-2015. Des citoyens de toute la France se sont mobilisés pour présenter leur vision du patrimoine, révélant ainsi toute la variété du bâti rural et de ses paysages.

 

Téléchargez la plaquette de présentation 2016