L’A75, autoroute numérique

En plus d’être une autoroute gratuite pour traverser le Massif central, l’ A75 est aussi une autoroute de l’information. 342 kms de fibres optiques ont été déployés le long de son tracé entre Clermont-Ferrand et Pézenas. Ce projet d’envergure s’étend sur 3 régions et 6 départements.

Le Syndicat mixte Autoroute numérique A75, présidé par Jean-Paul Pourquier, également Président du Conseil départemental de la Lozère, a signé une convention de Délégation de Service Public (DSP) avec l'entreprise COVAGE. Le délégataire a créé pour l'occasion la société A75 Networks, chargée de l'exploitation et de la commercialisation de la fibre optique sur la dorsale. Le syndicat mixte en reste propriétaire.

Cette opération de 4,2M€ a reçu le soutien financier du Fonds National d'Aménagement et de Développement du Territoire (FNADT), de l'Europe via le FEDER, des Régions Languedoc-Roussillon et de l'Auvergne et 1,5 M€ des six départements traversés : Lozère, Puy-de-Dôme, Haute-Loire, Cantal, Hérault.

 

Pour amener le haut-débit dans des zones rurales

A terme, il s'agit de proposer des offres de services concurrentiels aux entreprises et aux particuliers, à des tarifs plus compétitifs... Et donc de générer encore plus d'attractivité aux territoires du Sud Massif central.

La réalisation de l’autoroute numérique a permis au Conseil départemental de la Lozère de commencer le maillage du département avec la fibre optique pour desservir les principales zones d'activités de Lozère et ainsi amener le Haut Débit aux entreprises. Prochaine étape : desservir en fibre optique tous les chefs-lieux de canton d'ici 2014.