Le Domaine de Boissets

 

Votre été culturel 2021 avec :  Lignes d'horizon

En 2021,  un  collectif  d'associations  culturelles  investit  le  domaine  pour  proposer  des résidences d'artistes, des expositions, du cinéma de plein air, des ateliers et de la médiation.

Infos pratiques
Du mardi au dimanche de 12h à 20h en juillet et août

Accès par la RD986 depuis Mende et Ste-Enimie
Entrée gratuite sur le site.
Certaines animations seront payantes.

 

"En bordure du Causse de Sauveterre, un site magnifique surplombe les gorges du Tarn"

C’est là que se trouve le Domaine Départemental de Boissets, écrin de culture et de nature. Les associations Cie L'hiver nu, Cinéco, Détours du monde, La nouvelle dimension, L'enfance de l’art - Le vallon du villaret, Le +SilO+, Scènes Croisées de Lozère, partagent les mêmes lignes d'horizon.

Lieu unique par son architecture remarquable, son emplacement incomparable et préservé, mais également par son concept singulier, le Domaine Départemental de Boissets offre une parenthèse culturelle exceptionnelle. Des propositions artistiques (Expositions, cinéma, spectacles, concerts, résidences, ateliers, librairie...) immergées dans les sensations lumineuses, bruissantes et aériennes produites par les paysages grandioses qui s'étendent autour de la ferme et dans les espaces intérieurs, aux sensations plus contenues, plus intimes, mais d'une minéralité puissante et chargées de la mémoire de la vie passée.

Retrouvez ce projet culturel accueilli au Domaine départemental de Boissets sur www.domainedeboissets.fr


   
©Jean-Sébastien Caron
 

 

 

En bordure du Causse de Sauveterre, un site magnifique surplombe les gorges du Tarn. C’est là que se trouve le domaine départemental de Boissets, sur la commune de Sainte-Enimie, à 975 m d’altitude.

C’est un hameau représentatif de l’architecture rurale caussenarde (voûtes, toits de lauze calcaires...), entouré de 300 hectares de landes et de forêts.  Restauré et mis en valeur par le Conseil départemental de la Lozère, c'est aujourd'hui un lieu d’exception.

Un peu d'histoire

On sait, grâce à la carte de CASSINI, que le hameau de Boissets existait déjà au XVIIIe siècle. mais l’encadrement de plusieurs fenêtres laisse imaginer que certains bâtiments ont été construits dès le XVe siècle.

Sur le causse, l’habitat est dispersé en fermes et en hameaux isolés. Le hameau de Boissets s’est implanté en bordure d’un chemin très fréquenté, qui descend du causse vers Sainte-Enimie et le Tarn.


Le hameau de Boissets est composé de six bâtiments : maison d’habitation, granges, bergeries, lieux de stockage du grain, four à pain.
Au centre du hameau, la belle maison d’habitation principale comprend trois niveaux, comme toutes les fermes caussenardes.


 

Un territoire classé...  


Les Causses et les Cévennes ont été inscrits ie 28 juin 2011, sur la liste, prestigieuse, du patrimoine de l’UNESCO, en tant qu’exemple de « paysage culturel de l’agropastoralisme méditerranéen ». Ils présentent dans un cadre naturel grandiose, une grande diversité de paysages modelés depuis des millénaires par la nature et l’homme.

Les Causses et les Cévennes ont été qualifiés par l’UNESCO de « paysage évolutif et vivant » car l’activité agropastorale, attestée sur ce territoire depuis le Néolithique, est encore aujourd’hui une activité économique importante qui façonne le paysage.
Depuis toujours la fabrication de fromages (Roquefort,Pélardon, Bleu des causses, etc), la transhumance et la culture des céréales se perpétuent.

Bon à savoir :  autrefois, pour aller d’un causse à l’autre, il fallait traverser les gorges. La route qui longe le Tarn n’a été créée qu’en 1908 pour les premiers touristes !



... entre landes et forêt


Les Boissets sont composés aujourd’hui de 311 hectares dont, notamment :
- 136 hectares de landes et parcours,
-  131 hectares boisés en pins noirs d’Autriche,
-  18 hectares de terres labourables.

Le hameau a cessé d’être entièrement habité dans les années 50.
La ferme et les terres ont été léguées par la famille Malafosse au Département de la Lozère et à trois hôpitaux locaux en 1970. Seule, la maison principale a continué à servir jusqu’en 1975. Les terres sont aujourd’hui exploitées par un agriculteur de Champerboux.  La forêt départementale de Boissets a  été plantée en 1964 grâce au Fonds Forestier National, créé après la seconde guerre mondiale pour aider au développement de la production française de bois. Sa gestion est confiée à l’Office National des Forêts.
 

 

LE SAVIEZ-VOUS ?
Le climat des causses n’est pas sec, contrairement aux apparences, car il pleut sur les causses autant que partout en France. Si la terre peut paraître aride, surtout l’été, c’est parce que l’eau de pluie ne reste pas sur le causse.

 

 

À télécharger

Infos pratiques

Site ouvert à tous !
Visite libre gratuite
PENDANT TOUT L’ÉTÉ

 

Contact

Site ouvert à tous !
Visite libre gratuite
PENDANT TOUT L’ÉTÉ