Point Covid pendant le Vote du Budget

Vendredi 18 décembre 2020

Ce 18 décembre, l’Assemblée départementale a pris acte de l’ensemble des actions menées lors des deux confinements  pour tenter d’endiguer les conséquences de la crise sanitaire et qui s’articule  à travers :
▪ l’organisation de l’administration pour la continuité du service public de proximité,
▪ le soutien à la trésorerie des entreprises pendant la crise  : assouplissement des règles internes pour les dossiers sous maîtrise d’œuvre du département,
▪ la création d’un fonds COVID pour soutenir les acteurs du territoire et la population,
▪ la protection de ceux qui étaient en «  première ligne »,
▪ le suivi et accompagnement des plus vulnérables,
▪ la participation à la continuité scolaire,
▪ l’amélioration du quotidien des lozériens pendant le confinement,
▪ le soutien des acteurs associatifs ( culture, sport, économie sociale et solidaire, social, tourisme, etc),
▪ le soutien de l’approvisionnement local et des producteurs,
▪ l’accompagnement les chefs d’entreprises,
▪ soutien aux actions de solidarité et de cohésion,
▪ la préparation de la reprise économique et de la relance avec un budget d’investissement fort.

Les fonds ouverts par le Conseil départemental pendant le premier confinement toujours accessibles :

L'Assemblée départementale a voté ce vendredi son budget primitif 2021. A cette occasion, la Présidente du Conseil départemental a rappelé le soutien apporté par la collectivité pour amortir la crise économique, avec plusieurs fonds d'urgence mis en place pour un montant total de 4M€. Ces fonds de soutien dont certains ont été mis en place pendant le premier confinement restent ouverts pour le premier trimestre
2021. Ils concernent notamment les associations, les chefs d'entreprises et le commerce, l'artisanat et le tourisme avec le fonds L'Occal.

1- Les associations
Garantes du lien social et de la cohésion, les associations sont des acteurs économiques indispensables à la qualité de vie des Lozériens. Alors que certaines sont durement touchées, avec des manifestations reportées ou annulées et souvent des frais déjà engagés, le Conseil départemental a adopté un plan pour leur venir en aide en avril dernier. Ce plan a permis d'assouplir les modalités de versement
des subventions 2020 et de faire bénéficier les associations d'un fonds d'urgence Covid-19. Les associations peuvent le solliciter en justifiant de leurs difficultés à partir d'un questionnaire en ligne sur le lien suivant : http://lozere.fr/assos-covid19. Pour Sophie Pantel, « la priorité est de sauvegarder les emplois et de pérenniser les structures et les événements à venir ».

2- Les chefs d'entreprise
Fidèle à sa vocation sociale, le Conseil départemental a adopté en mai dernier un dispositif de secours exceptionnel aux entrepreneurs en difficulté. Les chefs de petites entreprises et les travailleurs indépendants qui ont subi les conséquences de la crise et ne peuvent pas prétendre au chômage partiel ou aux aides directes de l’État et de la Région au titre du Fonds Nationale de solidarité sont éligibles à cette demande.

3- Le fonds L'Occal
En partenariat avec la Région Occitanie, la Banque des territoires et les communautés de communes, le Conseil départemental contribue au fonds L'Occal, pour les entreprises du tourisme, du commerce et de l'artisanat. Ce fonds de l'ordre de 900 000 € est alimenté par chacun des partenaires à hauteur de 3 € par habitant. Il permet d'aider les entreprises en difficulté à travers une aide en trésorerie sous
forme d’avance remboursable avec un différé de deux ans et une aide à l’acquisition d’équipements sanitaires.