Les sites culturels très diversifiés de la Lozère

Le domaine des Boissets, le château de Saint-Alban, le géoscope, la chapelle Saint- Dominique de Mende, la cité de Javols et l’église de Saint-Flour du Pompidou ont la particularité d'être des lieux culturels reconnus en Lozère et d'être directement gérés par le Conseil départemental.

Le domaine des Boissets

Le domaine des Boissets, hameau représentatif de l’architecture rurale caussenarde, sur le Sauveterre, a été légué au Conseil départemental de la Lozère qui l’a restauré. A plusieurs reprises, le Domaine a été prêté pour les besoins de tournage de films, courts ou longs métrages.

En savoir plus sur le Domaine des Boissets en cliquant ici

L'espace muséographique de Javols

A Javols, le Conseil départemental est propriétaire depuis 2003 d’un espace muséographique. C’est Léon Dalle, ancien conseiller général d’Aumont-Aubrac, qui voulait en faire un outil de développement culturel pour que les enfants puissent s’approprier leur histoire. C’est une réussite.

En savoir plus sur le Domaine des Boissets en cliquant ici

Le château de Saint-Alban du Limagnole

Le château de Saint-Alban, haut lieu de l’histoire de la psychiatrie, faisait partie de l’hôpital qui le jouxte encore aujourd'hui.
Dès 1993, le Conseil départemental a décidé d’en assurer la restauration. Depuis, cette forteresse médiévale accueille des expositions et abrite les collections du musée Ignon-Fabre, dont le Conseil départemental assure la gestion.

En savoir plus sur ce lieu

L'église romane de Saint-Flour du Pompidou

Autre bien du Département, l’ancienne église romane de Saint-Flour du Pompidou, sur la corniche des Cévennes, pourvue d’une acoustique exceptionnelle. Elle accueille chaque année des concerts de musique classique de grande qualité. Cette église référencée comme l'une des belles églises romanes de la région a été utilisée pour l’exercice du culte catholique jusqu’au milieu du 18ème siècle. Désaffectée, elle est devenue un abri à fourrage et à outillage agricole pour les fermiers des alentours jusqu’en 1956, année de son inscription à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. Elle a ensuite été acquise en 1960 par le Département de la Lozère.

En savoir plus sur la rénovation de l'église

Téléchargez la plaquette de l'église Saint Flour du Pompidou

 

Le Château d'Orfeuillette

C'est dans ce château que Théophile Roussel (député et sénateur de Lozère) passa les derniers jours de sa vie. Sa petite-fille fit don de cette immense bâtisse à la Société des filles de Marie qui la transforma en centre de retraite et de prière.
Le château est désormais propriété du Conseil départemental et concession de la Société d'Économie Mixte de la Lozère (SELO).
Les lieux accueillent un restaurant ainsi qu'une antenne de l'Université de Montpellier qui propose une formation en gestion hôtelière et restauration.

La Maison de la Lozère à Paris

La Maison de la Lozère a ouvert ses portes, rue Hautefeuille à Paris en 1974. Elle n'a depuis cessé d'œuvrer pour la promotion du département. Pour ce faire, l’espace tourisme propose une documentation étoffée sur l’offre touristique en Lozère, ainsi qu’une librairie régionale pour découvrir autrement la Lozère. Il accueille chaque année environ 10 000 visiteurs.

En savoir plus sur la Maison de la Lozère à Paris

À télécharger