Le patrimoine culturel de la Lozère

Département encore préservé, la Lozère possède des richesses naturelles et patrimoniales indéniables. Loin des bouleversements occasionnés par l'aménagement d'infrastructures ou les développements urbains, le territoire a su conserver son authenticité au même titre qu'un patrimoine de grande qualité.

Il n'est pas rare, si l'on s'attarde un peu, de constater que la majorité des villages lozériens conserve leur structure moderne, voire médiévale. Jusqu'au XIXe siècle, l'évolution des techniques et de l'architecture ont occasionné peu de bouleversements sur nos espaces ruraux. Les structures internes des édifices ainsi que leur mode de construction restent souvent inchangés, faisant ainsi de chaque bâtiment un jalon essentiel du patrimoine lozérien.

L'archéologie

Les nombreuses drailles qui sillonnent la Lozère témoignent encore aujourd'hui de l'ancienneté des passages humains sur notre territoire. Liés aux troupeaux naturellement transhumants aux cours des périodes préhistoriques, puis devenues chemins réguliers à partir du Néolithique, ces axes ont joué un rôle essentiel dans l'occupation et la colonisation de notre territoire. Avec la présence de plus de 350 menhirs et autant de dolmens, la Lozère possède l'une des plus fortes concentrations françaises de mégalithes. Dispersés sur tout le territoire, mais avec une densité très nette sur les Causses et le Mont Lozère, ces monuments suscitent toujours l'intérêt des curieux et des chercheurs.

S'il est vrai que les sites archéologiques monumentaux tels que les châteaux, les églises ou encore les sites antiques de Javols ou de Lanuéjols, ont mobilisé l'intérêt premier des chercheurs, l'on peut remarquer que les dernières décennies ont permis de mettre en lumière des sites beaucoup moins visibles mais d'aussi grande importance. Parmi eux, figurent de nombreux sites protohistoriques tel que des forteresses (oppida) de l'Âge du fer, ou encore des sites datant du Haut Moyen Âge possédant une dimension d'intérêt national.

En savoir plus sur l'archéologie en Lozère ici

L'inventaire mobilier

Les œuvres d'art du département de la Lozère sont essentiellement des œuvres d'art religieux. Une partie de ces objets et décors est protégée au titre des Monuments Historiques : ils peuvent être inscrits (objets d'intérêt départemental) ou classés (objets d'intérêt national) au titre des Monuments historiques. Le département compte, en 2017, 208 objets classés et 849 objets inscrits, mais ce chiffre évolue chaque année.

À la différence d'un musée, la difficulté de conservation de ces objets est liée à leur localisation : la conservation doit être effectuée in situ.

L'étude de tous les objets contenus dans les édifices (œuvres en bois polychrome ou doré, ornements liturgiques en soie, peintures sur toile ou sur bois, céramiques et porcelaine, orfèvrerie…) permet de détecter les objets les plus anciens, les plus dignes d'intérêt et ceux qui méritent une restauration, grâce à une connaissance approfondie de l'histoire de l'art et des techniques.

En Lozère, un Plan Objets d'Art permet de soutenir financièrement les opérations de conservation préventive et curative dans les édifices contenant du mobilier classé ou inscrit au titre des Monuments historiques. En savoir plus en cliquant ici

L'inventaire immobilier

Le patrimoine immobilier regroupe, de façon générale, l'ensemble des structures construites de la main de l'homme, présentant un intérêt d'ordre historique, architectural, esthétique, archéologique ou ethnologique. Il englobe donc des édifices divers et variés, sans distinction de valeur, qu'il s'agisse d'une ferme, d'un château, d'un atelier artisanal, d'un puits ou d'un abri de berger. Les caractéristiques propres de chaque édifice permettent de distinguer certains d'entre eux comme biens remarquables. Des fiches d'inventaire sont alors dressées afin de pouvoir mieux connaître ce patrimoine et le répertorier.

 

Les sites patrimoniaux du Département

Le Département est propriétaire de 3 sites patrimoniaux : le château de Saint-Alban-sur-Limagnole, le domaine des Boissets et l'église de Saint-Flour-du-Pompidou.

Acquis au cours du XXe siècle, ces édifices ont fait l'objet de restauration et de réhabilitation. Si l'église de Saint-Flour-du-Pompidou a été désaffectée au culte après la Révolution, elle sert à présent de salle culturelle et accueille, chaque été, un festival de musique. Le château de Saint-Alban a été aménagé pour accueillir les réserves départementales et l'Office du Tourisme du canton. Une grande partie du bâtiment demeure désaffecté en attendant d'importants travaux de restauration. Quant au domaine des Boissets, il s'agit d'un haut lieu touristique estival, parfaitement restauré, accueillant occasionnellement des manifestations ou servant de lieu de tournage.

En savoir plus sur les sites patrimoniaux du Département en cliquant ici

 

Publications

En savoir plus sur la collection « Patrimoines de Lozère »

Lire la brochure sur la Conservation départementale du Patrimoine de la Lozère

À télécharger

Couleurs Lozère magazine : "Mémoires d'orfèvres" (202ko)

Couleurs Lozère magazine : "Ecomusée du Mont Lozère, un musée à ciel ouvert" (219ko)

Couleurs Lozère magazine : "Maisons aragonaises, un patrimoine caussenard" (125ko)

Couleurs Lozère magazine : "Toits à la Philibert, une légende bien charpentée !" (137ko)
 

Contact

Direction du Développement Educatif et Culturel
Conseil Départemental (Annexe)
Bât. Olympe de GOUGES
12 Bd Britexte
48000 Mende

04 66 49 66 66